Rapports annuels

Etudes et analyses
Mont des Arts - Kunstberg
© Visit Brussels - Jean-Paul Remy - 2017

Les objectifs prioritaires de l'Observatoire sont de rassembler les acteurs du secteur touristique et stimuler des synergies, quantifier et analyser scientifiquement l'activité touristique de Bruxelles (statistiques du tourisme, profils des clients ...) et fournir des outils permanents pour organiser le développement touristique de la Région bruxelloise.

Contact : strategy@visit.brussels

Rapport annuel 2020

Après une année 2019 record, le secteur touristique bruxellois, à l’instar de nombreux autres pans de l’économie, était loin d’imaginer le défi qu’il allait devoir relever face à la pandémie de Covid-19.

Alors qu’en janvier on observait encore une croissance saine, dès février, les premiers signaux d’alerte se manifestaient. A la mi-mars, afin de lutter contre la propagation du virus, les autorités
ont imposé des mesures drastiques aux secteurs du tourisme, de la culture et de l’horeca. En plus des conséquences des mesures appliquées en Belgique, Bruxelles a dû faire face à l’absence de voyageurs internationaux, qui représentaient près de 78% des nuitées passées dans les hébergements reconnus en 2019.

Transformer la crise en opportunité pour le tourisme bruxellois

En 2020, le secteur touristique a été frappé de plein fouet par la crise de la Covid-19, à Bruxelles comme partout dans le monde. Dans ce contexte, deux projets majeurs ont marqué l’année de visit.brussels : la refonte de l’organisation en quatre pôles afin de renforcer la transversalité, et l’activation d’un plan de relance face à la crise. L’avenir réserve de nombreux défis et le tourisme bruxellois s’y prépare, avec un leitmotiv inchangé : We make you love Brussels.

Rapport annuel 2019

L’année 2019 était à nouveau une année record pour le secteur touristique bruxellois. Le nombre de nuitées a continué de croître, peu importe qu’elles soient liées aux affaires ou aux loisirs.

En effet, alors que Bruxelles a renforcé sa première place européenne au classement UIA (le nombre de congrès associatifs a progressé de +31% ce qui permet à Bruxelles de représenter 7,6% du total UIA 2019), la fréquentation des musées et attractions a franchi le cap des 5 millions de visiteurs.

Ainsi, comme l’a à nouveau montré l’organisation du Grand Départ du Tour de France, Bruxelles se place plus que jamais sur la carte des destinations incontournables.

Rapport annuel 2018

Le tourisme à Bruxelles a connu une année 2018 record. Les différents acteurs du secteur, tels que les hébergements ou les musées et attractions touristiques, ont vu leur fréquentation progresser. L’année a notamment été caractérisée par une nette augmentation du nombre de nuitées de loisirs, qui représentent maintenant 49% des nuitées bruxelloises.

Rapport annuel 2017

Comme les derniers chiffres de 2016 l’indiquaient déjà, la reprise du tourisme bruxellois s’est confirmée tout au long de 2017.

Tout en tenant compte de la situation 2016, les taux de croissance à deux chiffres enregistrés cette année restent très positifs, d’autant qu’au moment de clôturer ce rapport annuel, les premiers chiffres 2018 sont une nouvelle fois très encourageants.

Rapport annuel 2016

Les effets du lockdown de novembre 2015 et de la communication négative qui s’en est suivie se ressentaient encore lorsqu’ont eu lieu les attentats du 22 mars 2016. Les hébergements touristiques, les musées et attractions, les restaurants, mais aussi les commerces bruxellois ont été fortement touchés par ces événements.

Ces événements ont surtout influencé le tourisme de loisir, ce qui provoqua une baisse significative de la fréquentation touristique jusqu’à la fin de l’été. Cette tendance négative s’est résorbée à partir du mois d’octobre, notamment grâce au tourisme d’affaire. On observe depuis lors un redressement des chiffres touristiques.

Rapport annuel 2015

Malgré le lourd impact du Lockdown qui s’est déroulé après les attentats de Paris, le tourisme bruxellois a continué à progresser en 2015 et a atteint les 6.78 millions de nuitées (+2.7% par rapport à 2014).

Rapport annuel 2014

L'année 2014 a confirmé la progression déjà enregistrée en 2013 avec une hausse des nuitées de 5.4%, arrivant ainsi à plus de 6.6 millions de nuitées pour 3.4 millions de visiteurs. La durée de séjour a également connu une progression avec désormais 1.93 nuitées par visiteur.

Rapport annuel 2013

 Après  une année 2012 stable, le tourisme à Bruxelles en 2013 a renoué avec une croissance positive. Les nuitées ont progressé de 4.7%, atteignant quasiment les 6.3 millions de nuitées pour 3.3 millions de visiteurs.

Rapport annuel 2012

Voici le millésime 2012 du rapport annuel de l’Observatoire du Tourisme à Bruxelles, élaboré en partenariat entre VISITBRUSSELS, Wallonie-Bruxelles Tourisme et Toerisme Vlaanderen.

Ce document est le fruit de la récolte et du traitement des données livrées, entre autres, par le SPF Economie, la Cocof, MKG Hospitality, Tourmis et des prestataires touristiques tels que les musées et attractions ; il est établi selon une méthodologie efficace et reconnue par tous les secteurs touristiques bruxellois.

Rapport annuel 2011

Depuis 2011, l'Observatoire du Tourisme à Bruxelles est intégré au sein du département Research & Development de VISITBRUSSELS dans le cadre d’un partenariat avec Wallonie-Bruxelles Tourisme et Toerisme Vlaanderen.

Ce service, consacré aux statistiques et études sur le tourisme à Bruxelles, récolte et traite les données entre autres du SPF Economie, de la Cocof, de MKG Hospitality, de TourMIS et des prestataires touristiques tels que les différents musées et attractions : des partenariats efficaces et une méthodologie reconnue par tous les secteurs touristiques bruxellois.

Rapport annuel 2010

En 2010, le tourisme bruxellois a repris sa progression. L’hôtellerie a vu son activité augmenter : un accroissement des nuitées de 6,9% et un taux d’occupation de 69,3% (+2,3 points). Les nuitées de loisirs connaissent une progression de 7,5%, il en est de même pour le tourisme d’affaires avec une augmentation de 6,3%. Les nuitées en hébergements pour jeunes ont progressé de 5,5% et en chambres d’hôtes de 3%.

La Meetings Industry continue sa progression à Bruxelles : avec une augmentation de 23% desréunions de plus de 300 personnes, selon les critères de l’Union des Associations Internationales (UIA), la capitale de l’Europe conserve sa première place européenne. La fréquentation des musées et des attractions a augmenté de 29% en 2010...

Rapport annuel 2009

En 2009, le tourisme a été fortement touché par les crises financières. L’hôtellerie bruxelloise a vu son activité baisser: une diminution des nuitées de 1,4%. Si les nuitées de loisirs ont malgré tout augmenté de 7%, il n’en est pas de même pour le tourisme d’affaires qui chute de 8%. En considérant la situation économique, Bruxelles a réalisé une bonne performance par rapport aux autres villes européennes.

Mais tout le secteur MICE n’a pas souffert de cette crise. En effet, les Professionnels Congrès Organisators (PCO) ont organisé 385 réunions/congrès. Cela représente une augmentation de 115%. Concernant le nombre de réunions de plus de 300 personnes, selon les critères de l’Union des Associations Internationales (UIA), Bruxelles prend la 1ère position européenne...

Rapport annuel 2008

Le tourisme à Bruxelles en 2008 confirme sa croissance, mais malgré tout ralentie par les effets de la crise ? En 2008 : +3,4% de nuitées globales à Bruxelles, 5,6% des nuitées d’affaires et 0,7 % des nuitées d’agrément. Concernant le nombre de réunions d’au moins de 300 personnes, selon les critères de l’UAI, Bruxelles revient en 2ème position européenne. Concernant le nombre de réunions de moins de 50 personnes, selon les critères d’ICCA, Bruxelles retombe à la 22ème place.

La fréquentation des musées et les attractions ont augmenté de 10% en 2008. Néanmoins, la crise est bien présente. Les gestionnaires d’hébergement doivent faire face aux conséquences financières, aux clients qui descendent de gamme, aux voyages low-cost, l’hôtellerie de haut de gamme qui glisse de catégorie, la durée de séjour toujours plus courte, la chasse aux bonnes affaires,…