Les incontournables de Bruxelles

11 mars 2022
Vue panoramique depuis la Basilique de Koekelberg

C’est décidé, vous venez découvrir Bruxelles ? De toute évidence, vous vous demandez ce que vous devez absolument voir dans la capitale belge ? Nous avons préparé pour vous une sélection de lieux incontournables, des musts à voir absolument ! Des sites immanquables, qui existent depuis le Moyen Âge ou qui datent du 20e siècle, des passages couverts, des vues incroyables, du patrimoine splendide ou des quartiers qui incitent à la flânerie, il y en aura pour tous les goûts et toutes les humeurs ! Laissez-vous guider, c’est parti ! 

 

À tout seigneur tout honneur : la Grand-Place et les Galeries royales Saint-Hubert voisines

Il est impensable de visiter Bruxelles et de ne pas prendre du temps sur la Grand-Place, souvent qualifiée de “plus belle du monde” ! Cette magnifique place regorge de lieux à voir si bien que vous pourriez sans doute y passer une journée entière... 

L’Hôtel de Ville de Bruxelles est un des plus beaux du pays, vous serez émerveillé par ses différents styles architecturaux et ses nombreuses salles et galeries. Pour compléter vos connaissances sur l’histoire de Bruxelles, faites un tour à la Maison du Roi, qui abrite le Musée de la Ville de Bruxelles. Vous pourrez également contempler les nombreuses maisons particulières édifiées à la fin du 17e siècle, pour la plupart les anciennes maisons des corporations locales. Plusieurs terrasses et établissements vous accueilleront également sur la Grand-Place même, de quoi prolonger le spectacle ! 

À deux pas, déambulez dans les luxueuses et cosy Galeries royales, impressionnantes par leurs dimensions et par la prouesse technique qui se cache derrière la réalisation des verrières en toiture. Vous y trouverez nombre de boutiques, des cafés et brasseries, un théâtre et un cinéma. 

Galeries Royales Saint-Hubert

Manneken-Pis, une évidence...

Quoi qu’on en pense, la statuette du “petit homme qui pisse” reste un classique du centre de Bruxelles. Dans ce cas, ce n’est pas tant l’œuvre en elle-même que sa symbolique qu’il faut retenir. Dès le 15e siècle, la sculpture du Manneken-Pis décore une des fontaines publiques qui alimentent la ville en eau potable. Progressivement, le petit bonhomme va devenir une sorte de mascotte, la population bruxelloise y reconnait un symbole de l’esprit local, tout à la fois espiègle, irrévérencieux et doté d’un humour décalé. 

Au croisement de la rue du Chêne et de la rue de l’Étuve, vous apercevez Manneken-Pis, en action toute l’année ! Il s’agit ici d’une copie, l’original se trouvant au Musée de la Ville mentionné plus haut. Œuvre de Jérôme Duquesnoy, la statue originale a plusieurs fois subi vols et dégradations — elle a néanmoins toujours été retrouvée ! —, il a donc été décidé de la protéger en l’abritant dans un musée. 

Manneken-Pis dispose par ailleurs d’une garde-robe bien étoffée, avec plus de 1000 costumes ! Découvrez-les à la GardeRobe MannekenPis, ce musée qui vous en présente une bonne sélection. 

Manneken-Pis

Le Mont des Arts : des musées et une vue

C’est assez simple, qui dit mont signifie vue... complètement logique ! Après avoir gravi cette petite colline bruxelloise, vous serez gratifié d’un bel horizon sur le bas de la ville, et notamment sur la splendide et délicate tour de l’Hôtel de Ville. 

Le Mont des Arts a cependant encore d’autres atouts à vous suggérer. En tant que quartier des arts, il s’est développé depuis les années 1930 jusque dans les années 1970. Au sens strict, vous trouverez au Mont des Arts KBR — nouveau nom de la “Bibliothèque royale de Belgique” —, bibliothèque principale du pays et également musée des manuscrits ; Square ou le palais des Congrès de Bruxelles ; et enfin le parc qui descend jusqu’aux statues du roi Albert Ier et de la reine Elisabeth. Le pourtour du Mont des Arts rassemble de grandes institutions culturelles et muséales : les Musées royaux des Beaux-Arts — qui intègre le Musée Magritte —, le Musée des Instruments de MusiqueBozar, etc. 

Mont des Arts

Le quartier royal, création du 18e siècle

Envie de grands espaces, de lignes sobres et de symétrie ? Rendez-vous au quartier royal, zone complètement réaménagée à la fin du 18e siècle selon les préceptes néoclassiques en vigueur à cette époque. 

Ce quartier est le quartier du pouvoir depuis les débuts de l’histoire bruxelloise. De nos jours, vous y trouverez, bordant la place des Palais, le palais royal, lieu de travail du roi des Belges, traditionnellement ouvert au public depuis le 21 juillet jusqu’à la fin du mois d’août. En face, le parc de Bruxelles — ou parc Royal —, parc public aménagé sur les vestiges de l’ancien jardin du duc de Brabant, qui résidait au palais du Coudenberg, aujourd’hui disparu. Vous profiterez dans le parc de lieux sympathiques pour vous restaurer ou prendre un verre, sans oublier que le parc est fréquemment le théâtre d'événements en tout genre ! 

La place Royale, elle aussi née à cette période et sur les cendres du palais précité, demeure une place de prestige avec son église aux allures de temple greco-romain, sa série d’hôtels de maître quasiment identiques et la statue de Godefroid de Bouillon au centre. 

Les rues bordant le parc font également partie du même ensemble néoclassique ; vous pouvez par ex. y apercevoir, faisant face au palais royal, de l’autre côté du parc, le Palais de la Nation, siège du Parlement belge. 

Palais de la Nation

L’emblématique Atomium

Symbole inévitable de Bruxelles et même icône nationale, vous n’aurez pas vraiment vu Bruxelles si vous n’avez pas fréquenté ce monument aux 9 boules, représentant un cristal élémentaire de fer agrandi 165 milliards de fois ! Mais pourquoi donc avoir choisi ce sujet ? Il s’agissait de renvoyer vers les progrès et les recherches dans le domaine de la science, de la matière et de l’énergie nucléaire — dans son usage pacifique évidemment. 

Construit à l’occasion de l’Exposition universelle de 1958, le bâtiment devait, comme bon nombre de constructions, être démantelé au terme de l’événement. 

Entre 2004 et 2006, l’Atomium a bénéficié d’une restauration en profondeur qui lui a rendu tout son éclat.  Si vous êtes dans le coin, il n’est pas vain d’attendre la tombée de la nuit : l’Atomium s’éclaire alors de 2970 ampoules LED ! 

l'Atomium vu depuis le Parc d'Osseghem

Le sublime style Art Déco de la Villa Empain

De passage dans le quartier, sa silhouette ne peut échapper à votre regard ! Cette vaste demeure de style Art Déco trône fièrement le long de la majestueuse avenue Franklin Roosevelt, connue pour accueillir quantité d’ambassades dans des bâtiments tous plus imposants les uns que les autres ! Vous risquez également d’apercevoir les bâtiments de l’ULB, dans un style néo-baroque complètement étonnant ! 

La Villa Empain est bâtie entre 1930 et 1935 à la demande de Louis Empain, fils du richissime homme d’affaires Édouard Empain. Les lignes sont sobres mais le raffinement est extrême, notamment dans le choix des matériaux. La piscine qui prolonge la villa suscite également l’admiration dans les années 30. Aujourd’hui, elle appartient aux frères Boghossian, dont la fondation est conçue comme un centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident. 

La piscine de la Villa Empain

Un détour indispensable à la basilique de Koekelberg

Véritable mythe à Bruxelles, la basilique du Sacré-Cœur de Koekelberg présente des dimensions ahurissantes ! Avec son dôme vert en cuivre, elle ne laisse personne indifférent, entre ceux qui y voient la plus grande église Art Déco du monde, la cinquième plus grande église du monde ou ceux qui l’identifient plutôt à une grosse pâtisserie — essayez de trouver une vue depuis le ciel ! 

Si ce bâtiment a acquis sa réputation, c’est également lié à la longueur du chantier de sa construction : on parle d’au moins 65 années ! De telle sorte qu’au terme des travaux en 1970, il est déjà question que l’édifice subisse d’importants travaux d’entretien et de rénovation ! 

Le roi Léopold II se trouve à l’origine de la construction de la basilique. Puisant son inspiration à Paris, au retour d’un voyage en 1902, le modèle sera la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, dont le chantier est alors en cours. 

Basilique du Sacré-Cœur de Koekelberg

Le Palais de justice, gigantesque

Le Palais de Justice, ce “monument”, dans tous les sens du terme, participe sans conteste à l’ADN de Bruxelles. 140 ans se sont quasiment écoulés depuis son inauguration, et il continue chaque jour d’impressionner les passants. Œuvre de l’architecte Joseph Poelaert, il sera tantôt adulé, tantôt décrié. Cet ouvrage pharaonique compte 40.000 m² de surface exploitable ; sa coupole culmine à 100 mètres de hauteur et il contient plus de 250 locaux dont 27 salles d’audience impressionnantes! 

Aujourd’hui encore, il demeure le plus grand palais de justice du monde ! Sa réputation et son appréciation visuelle sont souvent ternies par la présence d’échafaudages, qui habillent ses façades et empêchent d’apprécier son architecture éclectique grandiose. Les échafaudages sont en place depuis tellement longtemps qu’il a même fallu procéder à la rénovation des échafaudages eux-mêmes ! 

Palais de justice

La Maison Horta, une référence Art nouveau

Votre séjour à Bruxelles ne peut échapper à la visite d’une maison de style Art nouveau, le style bruxellois par excellence ! Nous vous proposons tout simplement de découvrir la maison personnelle du maître de l’architecture Art nouveau à Bruxelles : Victor Horta. Il bâtit, entre 1898 et 1901, sur le territoire de la commune de Saint-Gilles, deux bâtiments, correspondant l’un à son bureau d’architecture et à son atelier de sculpture, l’autre à sa maison d’habitation. 

Vous verrez dans ces maisons, aujourd’hui convertie en musée, quasiment tout le vocabulaire Art nouveau : intégration des éléments de structure ou technique (comme les lumières, les chauffages) au sein de l’ornementation, ferronneries de grande qualité, apport important de lumière par les baies vitrées ou les verrières dans le toit… profitez-en, c’est plutôt très beau ! 

Musée Horta

Le quartier authentique et accueillant des Marolles

Vous voulez percevoir l’atmosphère de Bruxelles ? Rien de mieux que de flâner dans le quartier des Marolles, où l’on entend encore fréquemment parler le brusseleir ! Entre cafés traditionnels et bars branchés, entre établissements de famille et nouvelles boutiques tendance, vous passerez également du bon temps sur la place du Jeu de Balle, centre névralgique de ce quartier qui accueille un marché aux puces quotidien, surprenant et à l’ambiance toujours conviviale ! 

Marché aux Puces des Marolles