Bruxelles, 24 h dans le quartier européen

07 mars 2022
Quartier Européen parc Léopold Parlement Européen

Derrière les façades parfois impressionnantes de ses bâtiments postmodernes et au détour de ses longues avenues, le quartier européen recèle un charme étonnant qui doit beaucoup aux petits lieux atypiques qui s’y cachent. Entre le parc Léopold, la place Jourdan et le parc du Cinquantenaire, celui qui s’y aventure se retrouvera nez à nez avec une maison-atelier d’artiste du XIXe siècle, se laissera séduire par les charmes d’une bibliothèque Art Nouveau noyée de verdure et poussera même la porte d’un cinéma de quartier reconverti en théâtre ! Découvrez notre itinéraire en 5 étapes pour s’imprégner, le temps d’une journée, de ce quartier authentique où se croisent langues et cultures. Alors, prêts à faire éclater la « bulle européenne » et à faire voler en éclat vos aprioris sur ce quartier ?

09h40 Musée Wiertz et le Jardin des Citoyens

C’est dans une maison discrète, au détour de la rue Vautier que se cache le Musée Wiertz.  A deux pas du vaisseau de verre contemporain qu’est le Parlement Européen, cet endroit un peu hors du temps a le charme des parquets qui craquent. Au fil des quelques salles, restées telles quelles depuis le milieu du XIXe siècle, une série de toiles monumentales plongent dans l’univers contrasté du peintre romantique Antoine Wiertz (1806-1865). 200 œuvres aux compositions pleines de drama se jouent de la démesure, somptueusement soulignées par la lumière zénithale des verrières du musée. A la fin de la visite, le Jardin des Citoyens, attenant au musée, apporte une véritable bouffée d’air frais. Cette oasis verdoyante, fraîchement repensée par le Parlement, est émaillée de sculptures et d’un charmant kiosque. Une bulle de tranquillité à quelques mètres seulement du cœur battant de l’Europe ! Aux beaux jours, à l’heure du lunch, le jardin accueille également des concerts gratuits de musique classique.

Rue Vautier, 62

Musée Wiertz

11h00 Muséum des sciences naturelles

En remontant la rue Vautier se profile au loin la silhouette monumentale d’un dinosaure grandeur nature : vous arrivez devant le Muséum des Sciences Naturelles ! On s’y rend pour découvrir l’une des nouveautés les plus excitantes de l’année : la nouvelle galerie permanente du musée, « Planète vivante ». De la girafe au puceron, elle déploie une scénographie moderne et interactive pour célébrer la biodiversité avec 850 spécimens d’animaux terrestres ou marins. Sous la lumière naturelle et libérés de toute classification d’espèce, l’ours brun voisine avec un calao et le lama fait un face à face déroutant avec un guépard ! Un voyage immersif passionnant au cœur de ce qui fait la richesse de notre écosystème.   

Rue Vautier, 29 

Musées des sciences naturelles Planète Vivante intérieur

14h30 Bibliothèque Solvay

Sur le haut du Parc Léopold, derrière une façade somme toute assez classique, la Bibliothèque Solvay cache un véritable trésor d’architecture Art nouveau/éclectique. Poussez la porte, levez les yeux et laissez le charme opérer : boiseries en acajou, fines mosaïques, toiles marouflées ou vitraux d’art… cet ancien institut de sociologie va dégourdir votre regard ! Il se parcourt le temps d’une visite guidée, à l’occasion d’un concert ou d’une expo. Envie de prolonger l’expérience pour le dîner ? C’est possible sur réservation. 

Rue Belliard, 137A

16h40, Atelier Marcel Hastir

Après avoir jeté un œil sur la rue Belliard et l’impressionnante perspective qu’elle ouvre en direction du Parc du Cinquantenaire (béton, verre, aluminium et autres de façades post-modernistes y racontent un pan de l’histoire de l’architecture contemporaine) direction l’Atelier Marcel Hastir. A l’écart du flux de voitures et des turpitudes de la ville vous avez face à vous un lieu plus atypique que sa façade ne le laisse paraître. Entre les toiles et les chevalets, cet ancien atelier qui fut aussi un haut lieu de la résistance, semble avoir échappé aux assauts du temps. Un peu comme si Marcel Hastir lui-même, peintre et ancien propriétaire des lieux, vous accueillait chez lui ! Les samedis et dimanches, en fin d’après-midi, des récitals et des concerts de musique classique (plus rarement de chanson française ou de jazz) viennent souligner en musique l’ambiance si singulière de ce lieu chargé d’histoire. 

Rue du commerce, 51 

20h00, Le Senghor

Non loin de vibrante Place Jourdan, au détour d’une charmante petite rue piétonne, le centre culturel Le Senghor n’est autre qu’un cinéma des années 30 devenu lieu de rencontres des cultures. Le métissage y est le mot d’ordre en invitant artistes d’ici et d’ailleurs, d’Afrique principalement. Le monde se raconte ici en mots, en images et en musiques. Le Senghor est le rendez-vous du jazz métissé, des ciné-clubs sympathiques du dimanche après-midi et des performances chorégraphiques épicées. Et pourquoi ne pas finir la soirée sous les étoiles de la Place Jourdan toute proche où fusent les langues et les accents ? 

Chaussée de Wavre, 336 

Senghor salle de théâtre intérieur